Tri Yann Kenavo Tour, un collector pour un au-revoir

Le tout dernier album de Tri Yann sort le 15 novembre prochain dans les bacs. Ce Kenavo Tour Live, l’album des 50 ans vient marquer de son empreinte cette dernière tournée des au revoirs à la scène et non pas complètement des adieux. Tri Yann mettra donc un point final à cette tournée et à leurs 50 années de scène, et ce sera le 28 mars 2020, sur leurs terres, à Nantes. Et nul ne peut en douter, ce sera ce soir-là, un kenavo plein d’émotion. Lorsque l’on remonte le temps en compagnie de ces trois jean, Jean-Louis Jossic, Jean Chocun et Jean-Paul Corbineau, ils reconnaissent bien volontiers que tout est passé très vite, trop vite. Partis de rien, nullement destinés à un tel destin commun, ils n’avaient que la musique comme passion en partage ainsi qu’un attachement viscéral à leurs racines, à la Bretagne. Enthousiastes et un peu fous pour l’époque, ils vont s’inventer en bousculant les traditions musicales bretonnes et apporter un vrai renouveau qui trouvera son public et ne se démentira point jusqu’à nos jours. Si Tri Yann est un trio, le groupe lui est formé aujourd’hui de huit personnages haut en couleur dont cinq musiciens : Gérard Goron entré il y a plus de 40 ans dans le groupe, Jean-Luc Chevalier depuis 35 ans ainsi que Konan Mevel, Freddy Bourgeois et Christophe Peloil les derniers entrants il y a plus de 20 ans ! Parce que chez Tri Yann on aime le partage, durant ces cinquante années ils ont été nombreux ces artistes venus les rejoindre pour quelques temps, comme Clarisse Lavanant et des musiciens aussi, sans oublier Bernard Baudriller un ancien membre du groupe qui revient à leur côté régulièrement. Une page se tourne donc très bientôt mais avant cela, Tri Yann offre à son public ce tout nouvel album d’une durée de 108 min, accompagné d’un livret historique et d’un dvd de l’un des concerts de ce Tri Yann Kenavo Tour capté lors du festival « Les nuits salines » de Batz si cher au cœur de Jean Chocun. De quoi faire chanter et danser toutes les générations confondues pour longtemps encore…

Commentaires de Nathalie Delagarde-Truchot et images d’Olivier Delagarde (Tous droits réservés)