Et Dieu pétrole apparu…

Dernier endroit branché de Quiberon ou Super U by night, cela aurait pu être le titre de ce reportage. Car c’est à la station-service qu’il fallait être hier soir. Depuis 20H30 pour certains, les quiberonnais qui avaient eu vent de la nouvelle, attendaient de pistolet ferme le messie Calvez, du nom de la société d’approvisionnement en carburants.

Et il aura fallu patienter jusqu’à 22 heures passé afin d’alimenter les mécaniques, dans le calme et dans un grand soulagement notamment pour les artisans et les taxis locaux.

36.000 litres ont ainsi été livrés, sans plus de perspectives pour les jours à venir.

Un reportage d’Olivier Delagarde